Me voilà donc ici presque 10 ans plus tard. Les années ont passé et parfois je me demande si j'ai réellement changé. Avec les années j'ai peut-être acquis de la maturité mais je n'ai certes toujours pas acquis ce sentiment de sécurité. Je me cherche encore et toujours. Ma vie avait pourtant bien tourné ces derninères années, les études, l'amour, la carrière, la maison, la famille, etc. 

Je me suis réveillée soudainement angoissée. Le demain que j'envisageais ne me plaisait plus. Il me laissait terrifiée. Pourtant depuis ce réveil, plusieurs mois ont passé. Je suis du pareil au même. Je suis insatisfaite. Je me suis perdue en cours de route. J'aimerais savoir où est le croisé où j'ai simplement arrêter de m'écouter. J'aimerais savoir à partir de quel moment j'ai commencé à écouter ce qu'on me disait de faire, ce que la société me disait de faire, ce que la logique me disait de faire. Quel est le moment où mon instinct a pris la dérive, où il m'a quitté ? 

Je réécris 10 ans plus tard parce qu'ici j'avais ma place. En revenant dans le passé je comprends mieux ce que je cherchais. Comment aie-pu perdre la route complètement que je me traçais ? Qu'est-ce qui m'est arrivé ? Les responsabilités, la maturité, les amis, la famille ? À combien ces pressions sociales ont-elles droit de nous dire ce que nous sommes et où nous allons. À quel point faut-il suivre le troupeau parce que c'est plus facile et donc moins compliqué . . . 

Le plus effrayant lorsqu'on devient grand, c'est que la routine qui doit être chamboulé n'est que notre propre responsabilité. Autrement dit, je suis maître de mon destin. Il ne dépend plus de mon éducation, de mes parents. Il dépend de moi et de la façon de m'écouter. Il est temps que je prenne ma vie entre mes mains. Que je remettre ma vie à l'heure. 

Et c'est d'ailleurs le moment où jamais...